Multimedia

 
 
1
Extrait: Alegria (Arometis)
 
1:00
ALEGRIA

On peut trouver le Bonheur dans une tasse de café
Ou dans un info-commercial après minuit à la télé
Il ne s’achète pas, c’est ce que dit Oprah
Venant d’une billionaire croyez-vous ça

Ah ouais, ah ouais…. Le bonheur ça m’excite
Ah ouais, ah ouais…. En son absence je m’attriste
Je pleure et je bois
Je me ronge les doigts
Bonheur montre-toi où que tu sois

Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria

Le bonheur ça se trouve dans une classe de yoga
Accrocher au pied de femme en équilibre leur bras
Il y a peut-être un arbre appelé le « bonheurier »
Je suis trop optimiste… Faut pas charrier

Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria

Gare à celui ou celle qui porte son bonheur autour du cou
Il pourrait faire volte-face et vous pendre dans un délire de fou
Vaut mieux prendre rendez-vous chez un psy ou se mettre à genoux
Au nom du père, du fils et st-esprit

Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
Le bonheur, happiness, alegria
2
Extrait: Latinogaspesiano (Arometis)
 
0:53
LATINOGASPÉSIANO
(DEL MUNDO CIUDADANO)

LLevo la salsa en la sangre
La chacarera en los pies
El son de los dientes la cumbia en el vientre
De rumba y merengue se formo mi piel, mi piel

Tengo caderas de Samba
Punta, Calipso y reaggae
Lavios de bolero, mirada ranchera
Sonrisa Jarocha y el Tango en la sien, Piazzola y Gardel

Llevo este ritmo mi hermano
Soy Del mundo ciudadano
Llevo este ritmo gitano
Soy Latinogaspesiano

Siento la Murga que suena
Latiendo su Guaguanco
Malmbo endiablado y un Huaino sagrado
La polka da ritmo con su Cha-cha-cha, Oye como va… (como decia Santana : Mi ritmo)

Milonga del desterrado
La cuaca de un metegol
Charango y Zampoña, guitarra española
Y un Dulce y cachondo sabor tropical, directamente del mar

Llevo este ritmo mi hermano
Soy Del mundo ciudadano
Llevo este ritmo gitano
Soy Latinogaspesiano

Del Mundo Ciudadano, Del Mundo
Del Mundo Ciudadano, Del Mundo
Del Mundo Ciudadano, Del Mundo
Del Mundo Ciudadano, Del Mundo

Llevo este ritmo mi hermano
Soy Del mundo ciudadano
Llevo este ritmo gitano
Soy latinogaspesiano
3
Extrait: One New Sunday (Arometis)
 
1:07
СРЕДИ КАМНЕЙ – ONE NEW SUNDAY

Ya chel pa vigenomou krayou
kakixto ckanotchnix darog
Ya tchoto doumal (x2)

Tchto nie znayou, na tchto nie doumal, ya nie mog.

I paloumiertvie rouini
Palouzabitix garodov
Viezmolvini bili
Kak kartini, kak galos, pamiatnix gadov.

Tchto nie znayou, na tchto nie doumal, ya nie mog.

Ya vspaminal, ya ouklanialcia
Ya izmenialcia kaggdiy mig
Na blige-blige naklonialcia
Ka mnie moy sastvieniy dvoynix.

I outomitielna mielkali
Spalosliepchey visoti
Iz timi rouni, iz yakroy dali
Niegavoriachié tzveti.

Tchto nie znayou, na tchto nie doumal, ya nie mog.

Tchto nie znayou, na tchto nie doumal, ya nie mog.
4
Extrait: Agi (Arometis)
 
1:07
AGI

Sidi sidi Agi l3endi
La Bastringue puis la Bastringue.
Sidi sidi Agi l3endi
Agi nghaniw fi Gaspé


Ana ma yehlali men ghirek ya lghali
Ya lkamar l3ali ya rohi we hlali
Je veux danser la bastringue Eiwa ya sidi
La bastringue …… Away ya H’bibi.


Monsieur Monsieur je voudrais danser la Bastringue puis la Bastringue.
Monsieur Monsieur je voudrais danser la Bastringue de votre Gaspé.

Ana nchouf ghzali nghenni yalla lali
Ya kabelli hbali mil 3la mouwali
Eiwa lalla bastringue Eiwa ya sidi
Lalla bastringue …… Away ya H’bibi.


Sidi sidi Agi l3endi
La Bastringue puis la Bastringue.
Sidi sidi Agi l3endi
Agi nghaniw fi Gaspé

Montreal Tehlali fessif we tezhali
Fiha shert lyali we nasha dima fbali
Eiwa lalla bastringue Eiwa ya sidi
Lalla bastringue …… Away ya H’bibi.

Eiwa lalla La Bastringue, Eiwa ya sidi
Je veux danser la Bastringue, Eiwa ya sidi
khouwa, hbibi
Ana, wentouma
Nchethou, ngheniw
5
Extrait: Sangui (Arometis)
 
1:07
SANGUI

Sangui ôooo Saya mangni dè n'téri
Sangui ooo am bê bi konon nan
Sangui ôooo Saya mangni dè n'téri
Sangui ooo am bê bi konon nan

Ni séra dougou la nika démissin niyé
Ni séra dougou la nika démissin niyé
Ni séra lôgô fiaila ni ka missi bè nii yé n téri
Sangui ooo am bê bi konon nan

Sangui ôooo Saya mangni dè n'téri
Sangui ooo am bê bi konon nan

Tombez l’arme des Dieux
Tombez nos puits sont prêts, la terre s’impatiente
De la sécheresse des cieux
Ici, après la pluie arrive si rarement
Tombez l’arme des dieux nous sommes impuissants face au jeu des éléments
Et pourtant pourtant pourtant
Nous avons tant détruits déserts, forêts et mers pour notre survie
Nous avons tant détruits

Ni séra dougou la nika démissin niyé
Ni séra dougou la nika démissin niyé
Ni séra lôgô fiaila ni ka missi bè nii yé n téri
Sangui ooo am bê bi konon nan

La signification du texte :
Sangui (la pluie) saya mangni dè (la mort n’est pas bonne) ntéri (mon ami) sangui (la pluie) ambè bi konon nan (nous t’attendons tous)
Lead : ni séra doula (quand tu arrives au village) nika démissin niyé (que tu voies les enfants) Ooo sangui am bè bi konon nan (la pluie on t’attend tous)
Ni sera lògò fiaila (quand tu arrives au marché) ni ka missi bè nii yé n téri
Sangui ooo ambe bi konon nan (que tu voies les bœufs, sangui nous t’attendons tous)
6
Extrait: Do You Know About Love (Arometis)
 
1:10
DO YOU KNOW ABOUT LOVE

Do you know about love?
Can you love me the way I love myself?
Do you know about love? Can you love me the way I love myself?

So I let you in the front door
Did you take the time to see?
All those things that make my heart smile
Little things that make me me

I’m not worried bout where I’ve been
Cause this time marked out is yours
Now let’s see if you can handle
What awaits behind the door

Do you know about love?
Can you love me the way I love myself?
Do you know about love? Can you love me the way I love myself?

With patience and wisdom and love
That’s how you’ll find a woman, you’ll see
And if she knows her own worth
Well then we know you’ve found a partner indeed

I’m not worried bout where I’ve been
Cause this time marked out is yours
Now let’s see if you can handle
What awaits behind the door

Do you know about love?
Can you love me the way I love myself?
Do you know about love? Can you love me the way I love myself?
7
Extrait: Musical chairs (Arometis)
 
1:10
La musique Carnatique est la musique classique de l'Inde du Sud. C'est une tradition musicale mélodique, contrairement à la musique occidentale de nature harmonique. Elle repose sur le système de raga (aspect mélodique) et tala (cycle rythmique) et se distingue de la musique Hindustanie en donnant beaucoup de place à son répertoire qui est transmis oralement de génération en génération.
8
Extrait: Espoir (Arometis)
 
1:08
ESPOIR

Parfois je n’arrive pas à voir
Par-dessus la bêtise humaine
Celle qui nous mène
Vers le trou noir
Vers the «ultimate big bang »
Avec des guns des tanks des gangs
Avec des gentils et des méchants
Qui se battent pour un bout de champ
À toujours se croire les meilleurs
À mettre leurs problèmes sur le dos du ailleurs
Et pour un rien partir au combat
Alors qu’ailleurs c’est ici
et ici c’est là-bas
La terre, on l’a tellement divisée
Que les soldats savent même plus où viser
Et toutes ces erreurs qui se refont
L’homme est comme
L’élève assis au fond
Qui jamais ne porte attention
Aux corrections sur l’ardoise…

Souvent j’ai mal au cœur
À voir aller mes semblables
Un rien m’écœure
Je suis proche de péter un câble
Parfois, je voudrais tirer la plogue et fesser dans le mille
Un genre de vrai bogue de l’an 2000

Mais j’essaye de garder espoir
De ne pas broyer que du noir
De voir en l’homme le meilleur
De faire la somme de ses bons coups
Mais du coup
Malgré tout
je ne comprends pas comment
Certains se bornent
À arroser leur asphalte avec de l’eau potable.
Alors que d’autres doivent marcher
Plus d’une borne pour avoir de l’eau à leur table.
Parce que pendant que des enfants
Jouent à pow pow tu es mort
D’autres tirent sur des vrais corps
Et depuis longtemps ne jouent plus

J’essaye de garder espoir
Même si les glaciers
et les forêts disparaissent à vue d’œil
Qu’on va tous mourir asphyxié
Ou dans un cercueil d’eau
J’essaye de voir le mieux, le beau.
Les petits gestes quotidiens
Qui embellissent les lendemains

Car que nous soyons
la création d’un Dieu
Ou la continuité de la chaîne alimentaire
Nous sommes tous plus ou moins sœur et frère
Une grande Famille dysfonctionnelle
Aux traits de caractère pas si éloigné
Aux inventions exceptionnelles
Mais à l’instinct de destruction quasi-inné.

J’attends le jour ou les Utopistes
Et grand amoureux de la terre
Finiront premier le tour de piste
devant leur adversaire
Car si des films comme HOME
Doivent faire une suite
Ce sera pour nous dire
Que les carottes sont vraiment cuites.
Oui j’ai espoir mais je ne suis pas naïve…

J’attends ce jour
Où les hommes vivront d’amour
Mais je sais que si ce jour n’arrive pas
L’amour lui vivra
Sans nous…
9
Extrait: Samba de Neve (Arometis)
 
1:08
SAMBA DE NEVE

Dans mon village pousse un jardin de visages
Que j’arrose à chaque matin
D’un salut de la main.
Son arôme d’harmonie
Fait danser les fleurs et les fourmis,
Dans mon village pousse un jardin de visage.

Peau de cuivre ou d’ébène,
Cheveux lisses ou de laine,
Des yeux bridés, des nez plats
Des femmes voilées au nom d’Allah
Tous ont trouvé un coin tranquille
Sur ses terres fertiles,
Dans mon village pousse un jardin de visages.

Côte des Neiges, Côte des Neiges…
J’aime entendre tes arpèges
Avec eux j’oublie les drèges
Tendus sous tous ces manèges.
Côte des Neiges, Côte des Neiges…
J’aime entendre tes arpèges
Et Toutes ces belles mélodies
Venues de millier de pays.

Pauvres et riches
Se croisent sans dire mots,
C’est au même puits qu’ils vont chercher leur eau.
Quand on possède bonne fortune,
Le partage n’est pas toujours coutume.
Je suis coupable d’avarice
Et j’ai des millions de complice,
Dans mon village pousse un jardin de visage.

On y trouve des labyrinthes de châteaux,
Et des forteresses de pailles dans le ghetto.
Le jardin y est au centre.
Les oiseaux chantent quand on y entre,
Et les visages vous sourient,
Et vous parlent en de belles symphonies
Dans mon village pousse un jardin de visage.

Côte des Neiges, Côte des Neiges…
J’aime entendre tes arpèges
Avec eux j’oublie les drèges
Tendus sous tous ces manèges.
Côte des Neiges, Côte des Neiges…
J’aime entendre tes arpèges
Toutes ces belles mélodies
Venues de millier de pays.
10
Extrait: Montreal Groove (Arometis)
 
1:03
MONTRÉAL GROOVE

Aiwa,aiwa viens faire la fête, aiwa aiwa viens faire le show
Aiwa aiwa viens faire la fête, c’est ici que ça se passe
Aiwa aiwa viens faire la fête, aiwa aiwa viens faire le show
Aiwa aiwa viens faire la fête, c’est ici que ça se passe

Le soleil est apparu dans le ciel de minuit
On a sorti nos djembés pour danser toute la nuit
L’ambiance était au max, jusqu’aux éclats du jour
Sur des rythmes endiablés, nous nous sommes trémoussés

Aiwa,aiwa viens faire la fête, aiwa aiwa viens faire le show
Aiwa aiwa viens faire la fête, c’est ici que ça se passe
Aiwa aiwa viens faire la fête, aiwa aiwa viens faire le show
Aiwa aiwa viens faire la fête, c’est ici que ça se passe

Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, pam pam
Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, Trikata, pam pam

Aiwa,aiwa viens faire la fête, aiwa aiwa viens faire le show
Aiwa aiwa viens faire la fête, c’est ici que ça se passe
Aiwa aiwa viens faire la fête, aiwa aiwa viens faire le show
Aiwa aiwa viens faire la fête, c’est ici que ça se passe
11
Extrait: Sonolento (Arometis)
 
1:08
SONOLENTO

Levantei com pé esquerdo
pra começar esse dia lerdo
espero que vai me esperar
sozinho não vou me agüentar

Paciência que tudo vai rolar
Jabuti ganhou sem se apressar
todo mundo acorda esquecendo

E ruim madrugar
quando não quero deitar cedo
levo a vida sem receio

Devo admitir
a autoria do meu medo
ainda bem que vou me apagar

Nanei, sonhei, voei, dançei
sempre faltando, nosso encontro
nadei, sambei, vadiei, dobrei
nunca lembrando, que eu era outro

Até o lençol bem passado
deixa meu rosto todo marcado
e pouco a pouco já sumiu
como os sonhos que não persegui

o tempo se estica só pra deixar
os amores puros se encontrar
eu só quero ver o meu bem

E ruim madrugar
quando não quero deitar cedo
levo a vida sem remédio

Ta voix me dit adieu
Quand j'ouvre les yeux

Je t’offre l'éveil
On oublie le sommeil
12
Extrait: L'Homme en Boîte (Arometis)
 
0:58
L’HOMME EN BOîTE

J’ai sorti ma bacaisse du fond d’sa boîte à bois
Pis j’l’ai emmenée swinger à Cuba

Sors d’ta boîte, ya du fun noir, ya du fun noir qui dérougit pas
Sors donc d’ta boîte, ya du fun noir, un gros fun noir qui dérougira pas

Ma bacaisse a dansé avec des boîtes noires
Ça l’a libérée du conservatoire

Depuis les boîtes de conserve ça l’écoeure un peu
Un jardin varié ça nourrit bien mieux

Sors d’ta boîte, ya du fun noir, ya du fun noir qui dérougit pas
Sors donc d’ta boîte, ya du fun noir, un gros fun noir qui dérougira pas

Savez-vous c’qui est étrange au Canada

Ya des boîtes d’in réserves qu’on connaît même pas
13
Extrait: Oya Mama (Arometis)
 
1:08
OYA MAMA

Oya mama, Oya mama, Oya mama,
Mama O
Basinté na djan

Oya papa, oya papa, oya papa
Papa O
Kounté na djan

La vie d’ici
Ce n’est pas comme en Afrique
Mama O
Mais je vais bien

J’ai un chez moi,
une famille,
Des amis
Ne t’inquiète pas

Basinté na
Mama O
Kounté na djan

Entouré de ceux que j’aime
J’oublie la nostalgie
Je me sens bien
Comme au pays

Oya mama, Oya mama, Oya mama,
Mama O
Basinté na djan

Oya papa, oya papa, oya papa
Papa O

Mais dès que je sors
Dès que je passe la porte
C’est une autre réalité
Qui s’impose

Celle des gens pressés
Celle des gens stressés
Dont presque toutes les heures
Sont payées

Ceux-ci ne voient rien
Quiconque croise leur chemin
Ou parfois changent de trottoir
À la vue d’une peau noire

Dans ces moments, maman
Seul avec tous ces gens
Je m’ennuie
Je me sens loin

Oya mama, Oya mama, Oya mama,
Mama O
Basinté na djan

Oya papa, oya papa, oya papa
Papa O
Kounté na djan

Basinté na
Mama O
Kounté na djan

Je me rappelle qu’un jour
Tu me disais
Regarde comment sont faits
Les 5 doigts d’une main
Ils sont et seront
Toujours différents
Jusqu’à la fin des temps

Il en est ainsi pour tous les êtres humains

Basinté na
Mama O
Kounté na djan

Basinté na
Papa O
Kunté na djan

Oya mama, Oya mama, Oya mama,
Mama O
Basinté na djan

Oya papa, oya papa, oya papa
Papa O
Kounté na djan

Revue de presse voir »

 

Spectacles voir les dates »

GALERIE voir la galerie »

Facebook